06 16 88 33 16 info@coopil.fr
Sélectionner une page
Conformisme ou totalitarisme : la domination de l’identité sociale!

Que se passe-t-il quand l’identité sociale prend le dessus ?

La névrose collective apparait quand l’être humain abandonne la recherche d’un sens à sa vie.

Intrinsèquement, l’homme est un être à la recherche de sens.

Or nombreux sont ceux confrontés au vide existentiel.

Ce vide existentiel constitue la névrose collective selon V Frankl. La névrose collective prend forme quand la personne cherche à remplir ce vide, avec une réponse toute prête ; lorsqu’il abandonne sa propre recherche de sens.

Dans cet abandon, il va soit faire :
* Ce que les autres veulent de lui (totalitarisme),
* Comme les autres (conformisme),
* ou surinvestir une activité, une croyance (fanatisme).

Cette névrose collective est liée à plusieurs facteurs :

• L’oubli de soi par le biais d’un certain fatalisme, selon lequel l’homme n’est pas responsable de sa vie,

• Le nihilisme selon lequel la vie n’a aucun sens, ou qu’il est impossible de trouver un sens à sa vie ou à une situation concrète.

A partir de ce nihilisme et fatalisme, l’être humain devient rapidement un objet et non plus un sujet.

Le seul moyen d’en sortir est d’écouter sa conscience morale, qui vous guide vers le sens de votre vie.