06 16 88 33 16 info@coopil.fr
Sélectionner une page
5 ERREURS FATALES A EVITER FACE AUX TENSIONS PROJET ? -L2PLCDP N°16

5 ERREURS FATALES A EVITER FACE AUX TENSIONS PROJET ? -L2PLCDP N°16

Les chefs de projets sont désarmés face à une tension relationnelle. C’est que le mode projet est très spécifique ! 5 exemples :
1er particularité : Vous n’avez aucun pouvoir hiérarchique comme chef de projet dans 95% des situations. Inutile de vouloir claquer du galon car vous n’en avez pas. Rien. Nada.

2ème particularité : Vous n’avez aucun pouvoir technique. Les équipiers de projet sont, par nature, meilleurs que vous dans leur spécialité. C’est pour ça qu’ils sont là.

3ème particularité : Le temps joue contre vous. Si vous pouvez jouer un peu la montre dans une équipe classique, c’est contreproductif en mode projet. Chaque minute perdue est perdue.

4ème particularité : Vous avez besoin des équipiers; eux n’ont pas besoin de vous. Un projet en moins, c’est moins de travail. Vous, sans équipiers, vous êtes dans de beaux draps !

5ème particularité : vous avez peu de moyens financiers à disposition. Un manager a un budget pour gérer son équipe, et souvent un pouvoir de signature. Un chef de projet doit quémander le plus souvent pour tout engagement a son sponsor.

C’est pourquoi les tensions relationnelles sont très différentes d’un management classique.

J’ai listé quelques erreurs à ne pas faire en pj. Si vous en voyez d’autres…?merci d’avance

LA MATRICE SENS/REUSSITE ? -L2PLCDP N°15

LA MATRICE SENS/REUSSITE ? -L2PLCDP N°15

🎯Avez-vous réussi dans la vie, réussi votre vie ?
La matrice du sens & de la réussite est parmi mes schémas préférés de psycho. Il est très simple : réussite sociale en abscisse, sens en ordonnée.

❓C’est quoi la réussite sociale ?

C’est lié aux standards de réussite dans une société, le regard et le jugement des autres par rapport à ces normes sociétales. En France, aujourd’hui, la réussite sociale est très liée à 2 facteurs :
o La réussite financière, un niveau de vie élevé, l’accès au luxe.
o Une forme de bonheur, devant faire de vous une personne heureuse, bien dans ses baskets, profitant du bon temps & des plus beaux lieux de la planète.
L’opposé est l’échec social.

❓C’est quoi la plénitude de sens ?

La plénitude de sens se caractérise par le sentiment profond et intime, en dehors du regard des autres, d’être à votre place.
Que votre vie a un sens.
Que vous êtes utile à la VIE, à l’humanité, à vous-même et à vos proches.
L’opposé est le vide existentiel, le désespoir.

Cela construit 4 zones où vous positionner :
😇 La zone d’épanouissement
😤La zone de frustration
🤨 La zone d’engagement
😪 La zone de découragement

Pour creuser l’ensemble, j’ai un pdf de 11 pages, gratuit.
Je vous l’envoie bien volontiers, sur demande (commentaire ou MP)🎯.

FAUT IL DOUTER POUR ETRE UN BON ? -L2PLCDP N°14

Je ne sais pas vous, mais moi je doute ! Tout le temps !

Pour autant, je n’ai pas le sentiment de manquer de confiance en moi. Quand il faut animer un forum ouvert de 70 personnes avec comme point de départ 5 mots sur un post-it, j’y vais. Hardi !

Faut-il douter pour avoir vraiment confiance en soi ? Ne pas douter serait-il de l’inconscience, ou pire ?

Je suis assez admiratif des gens qui savent. Ou qui ont l’air de. Quand même, certains profils de personnalités n’ont pas l’air de douter. Trump doute-t-il ? Mélenchon doute-t-il ?
On va leur demander 😉

J’aime assez ces 3 niveaux de construction de la confiance en soi :

1- La connaissance de soi. Quels sont mes automatismes, mes motivations profondes…

2 – L’acceptation de soi. Ma foi, quand on n’est pas la vedette au lycée ou le playboy de ces dames, on apprend assez vite à faire avec ce qu’on a sous la main 😎
Bizarrement, je me suis accepté plus vite que je n’ai compris mon fonctionnement !

3 – L’estime de soi = Je le vaux bien. Mais ce n’est pas une simple autosatisfaction.
L’estime de soi, c’est être utile au monde et se sentir progresser, comme chef de projet par exemple. C’est douter et repousser ses limites pour une cause plus large.

Faut-il douter pour être un « très bon » dans son métier ?

NE DONNEZ SURTOUT PAS DU SENS A VOS EQUIPIERS ? -L2PLCDP N°13

NE DONNEZ SURTOUT PAS DU SENS A VOS EQUIPIERS ? -L2PLCDP N°13

Vous ne devez absolument PAS DONNER du SENS à vos équipiers de projet !
C’est contre-productif ! Le sens n’est pas assimilable par voie orale…

C’est surprenant mais il faut arrêter de vouloir DONNER du sens à vos équipiers de projet.

C’est très étrange de penser que vous savez mieux qu’eux ce qui a du sens pour eux. Vos équipiers sont des gens intelligents.

Que faire alors ?

Dans la 3ème partie de l’expérience « La caverne des voleurs », les psychologues arrêtent de dresser les 2 groupes de 11 enfants l’un contre l’autre pour les confronter à un problème commun.

Ils annoncent que des vandales, extérieurs au camp, ont détruits l’arrivée d’eau. Les enfants doivent trouver une solution.
Ils sont tous concernés et pas trop de 22 pour mettre en place une solution.
Rapidement, les tensions entre les groupes disparaissent.

C’est une notion baptisée « Œuvre commune » en Logothérapie. Le sens se trouve, chacun le sien, dans une action commune qui, elle, a un sens.

Comme chef de projet, vous pouvez souligner le sens de votre projet : en faire une œuvre commune!
Chaque équipier trouvera alors le sens à donner à son action au sein du projet.

Si votre projet n’a aucun sens selon vous, cela pose la question délicate du sens de votre action comme chef de ce projet là…