06 16 88 33 16 info@coopil.fr
Sélectionner une page
Dans la 2ème phase de «La caverne des voleurs», les 2 groupes de 11 enfants constitués – auto-baptisés « Serpents à sonnettes » et « Aigles » – se rencontrent à l’occasion d’un tournoi.

Cela crée d’entrée des tensions entre les 2 groupes. Il y a ceux de ma bande et les autres, ceux avec moi lors de l’événement fondateur du groupe : sa création.

L’équipe de psychologues encadrant l’expérience favorise une équipe contre l’autre.

Se créent alors de fortes tensions entre les 2 équipes, avec des accusations de tricheries. Un groupe s’introduit dans le camp adverse pour voler le drapeau, suivi de représailles, de vols de vêtements etc…

Les stéréotypes sur l’autre camp se mettent en place. Les serpents se voient comme des durs à cuire, les Aigles comme garants de la droiture.
Les serpents sont donc de la racaille pour les aigles, les aigles des fayots pour les serpents.

Or tous les enfants sont socialement très semblables.

Nous avons besoin de faire partir d’un groupe & nous protégeons notre groupe. Ainsi, on se valorise soi-même et on protège son estime personnelle. En sur-valorisant ses propres qualités et minimisant celles des autres.

« Sans nouveaux produits, pas de ventes » dit la R&D Aigles.

« Sans ventes, pas d’argent pour la R&D » dit la vente Serpents.

:->