06 16 88 33 16 info@coopil.fr

CATALOGUE DE FORMATION COOPIL 2024

Catalogue, formation, coopil, management de projet, 2024

Le catalogue de formation COOPIL 2024

En bref : plus de 10 modules de formation en management de projet et transverse.

COOPIL

COOPIL se distingue en tant que spécialiste de la formation pour les acteurs du management de projet et transversal.

Avec une expertise ciblée, Tannguy Le Dantec propose un catalogue de formations pragmatiques, adaptées aux besoins spécifiques de chaque client.

Tannguy Le Dantec

Tannguy Le Dantec, formateur chevronné et auteur reconnu dans le domaine de la gestion de projet, apporte une valeur ajoutée indéniable à COOPIL.

Sa double certification en gestion de projet et Executive Coach enrichit l’expérience d’apprentissage.

Approche Pédagogique du catalogue de formation COOPIL 2024 

Les formations COOPIL se concentrent sur l’application pratique, en mettant l’accent sur la réalisation de projets concrets.

Cette méthode immersive permet une compréhension plus profonde des concepts de management de projet.

Diversité des Formations

Le catalogue de formation COOPIL offre une gamme variée de formations, incluant des modules sur le management de projet hybride, les fondamentaux du management de projet, le compagnonnage des chefs de projets, la négociation et l’influence en projet, et la gestion des conflits.

Chaque formation est conçue pour répondre aux besoins uniques des différents rôles au sein d’un projet.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire cet article de présentation de Tannguy Le Dantec

Mots-clés : Management de projet, Formation, COOPIL, Tannguy Le Dantec, Apprentissage pratique, Gestion de projet hybride, Compagnonnage, Négociation, Gestion des conflits.

MODE COMMANDO

mode commando; task force; stratégie rapide; avantages; inconvénients

Le mode commando

En bref : le mode commando est une façon de mener des projets. Parfaite dans certains cas, elle a aussi quelques limites.

Le mode commando est ancien. Il se traduit par task force en anglais.

En management de projet, sa définition est très simple ! Tous les équipiers nécessaires aux projets sont détachés de leurs services pour être affecté, le plus souvent à plein temps, au projet.

L’équipe se retrouve donc physiquement ensemble le plus souvent. Sur un plateau-projet. Ou un Algeco. Parfois une base vie pour les projets exports.

Avantages

Les avantages de ce mode sont nombreux.

D’abord, il est très efficace. Toute l’équipe est ensemble.

Ensuite, le mode commando facilite la coordination au sein de l’équipe. Des moyens importants sont affectés au projet.

Enfin, le message envoyé est clair : ce projet est important, on fait un effort.

Chaque membre a des compétences clés et contribue directement au succès du projet.

De plus, la communication est directe et claire. Les décisions se prennent rapidement. Cela permet une exécution fluide et efficace.

Inconvénients

Toutefois, le mode commando présente des inconvénients.

Il peut mener à une forte pression sur l’équipe. Cette pression cause du stress et de la fatigue.

De plus, cette approche n’est pas adaptée à tous les projets. On imagine bien que s’il faut détacher des équipiers à chaque projet, il ne restera plus grand monde dans les services…

Enfin, cela pose surtout la question du retour des équipiers dans leur service d’origine où ils sont souvent remplacés par des CDD.

Encore plus, si le projet s’arrête brutalement pour une raison ou une autre.

Conclusion : Une Stratégie à Utiliser avec Discernement

Le mode commando est un outil puissant en gestion de projet.

Il offre rapidité et efficacité.

Cependant, il faut l’utiliser avec discernement.. Il ne peut être utilisé en permanence, sauf pour les entreprises centrées autour de grands projets, comme l’automobile par exemple.

Dans bien des cas, le mode matriciel est plus adapté pour faire de petits ou moyens projets.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le site projet linéaire : « L’organisation autour du projet »

ou bien consulter l’article sur l’autre mode d’organisation projet : l’organisation matricielle.

Mots-clés: mode commando; task force; organisation projet; avantages; inconvénients

PODCAST PROJET ET COACHING

Podcast, blog de la gestion de projet, leadership, coach et mentor

Podcast Blog de la gestion de projet

En bref : podcast du blog de la gestion de projet avec Tannguy Le Dantecsur le lien entre projet et coaching.

Dans cet épisode spécial de notre podcast, nous vous invitons à découvrir les subtilités et les enjeux du coaching dans le monde du management de projet.

Leadership de projet

Avec l’expertise et les expériences partagées par Tannguy, un professionnel chevronné, nous abordons la transformation du rôle d’expert à celui de coach.

Face aux querelles politiques et aux comportements non coopératifs en gestion de projet, l’importance du leadership et du développement personnel est primordiale.

Un chef de projet efficace adopte une approche de coaching et de « servant leadership ». Ceci afin de transformer les dynamiques négatives en collaboration constructive.

En encourageant l’engagement et la responsabilisation, il crée un environnement positif. Où l’équipe peut exceller et atteindre ses objectifs malgré les obstacles internes. Tout en gérant les conflits de manière constructive,

Nous explorons ensemble :

  • L’essence du coaching en management de projet : Est-ce un talent inné ou une compétence acquise ?
  • Les dynamiques entre les différents styles de management et leur impact sur les équipes
  • L’influence croissante de l’intelligence artificielle dans les fonctions de chef de projet et de PMO

Des bonnes pratiques donc pour améliorer les compétences de communication

Rejoignez-nous directement pour une session d’apprentissage et d’inspiration ici Blog de la gestion de projet/Podcast Tannguy !

 

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi visiter le podcast ici « L’impact environnemental de vos projets »

Retrouvez-moi aussi sur le podcast « Le café du projet »

Mots-clés : Podcast Tannguy Le Dantec, Blog gestion de projet, leadership, mentoring, coaching

LE PMO STRATEGIQUE

PMO stratégique; bureau de projet; alignement organisationnel; optimisation des ressources; gouvernance de projet

Les PMO stratégiques

En bref : Les cinq rôles essentiels d’un PMO stratégique, un pilier fondamental pour la réussite et l’efficacité des projets d’entreprise.

Le PMO (Project Management Office) joue un rôle vital dans la gestion de projet.

Son influence stratégique est cruciale pour atteindre les objectifs d’entreprise.

Voici les cinq rôles clés d’un PMO stratégique.

Gouvernance et Standardisation

Le PMO établit des normes pour la gestion de projet au sein de son entreprise.

Il garantit la cohérence des processus et méthodologies sur tous les projets.

En particulier, il est garant de l’utilisation des meilleures pratiques par rapport au domaine d’activité, aux types des projets.

Il est aussi propriétaire de tous les modèles de documents utilisés par les chefs de projets (note de lancement, reporting Copil, suivi budgétaire etc..?

Ce rôle assure une qualité et une performance élevées.

Alignement Stratégique

Le PMO veille à ce que les projets soient en accord avec les objectifs stratégiques de l’entreprise.

Il est responsable de la gestion et de la consolidation des différents portefeuilles de projets de son organisation.

Il s’assure que chaque projet contribue à la vision globale, augmentant ainsi l’efficacité organisationnelle.

Tout au moins, il donne les éléments de décision les plus pertinents pour prioriser les projets les plus en cohérence avec les grands objectifs de l’entreprise.

Gestion des Ressources

Le PMO optimise l’utilisation des ressources.

Il gère l’allocation des ressources humaines et matérielles pour maximiser l’efficacité.

Pour cela, il suit les ressources, les ETP et les budgets CAPEX, affectés au projet.

Il a également un rôle d’alerte en cas de dépassement de budget si celui-ci n’est pas identifié par le chef de projet.

Suivi et Rapport

Le PMO offre une vision claire de l’avancement des projets.

Il fournit des rapports détaillés, permettant une prise de décision éclairée et rapide.

Il est souvent le gestionnaire de l’outil centralisé de planification, de suivi des budgets et de consolidations des différents types de reporting.

Pour autant, à la différence d’un PMO opérationnel, il n’est pas en charge de mettre à jour les plannings etc., travail effectué par les différents projets.

Amélioration Continue

Le PMO analyse les performances des projets passés.

Il identifie les leçons apprises et propose des améliorations pour les futures initiatives.

C’est le seul a voir une vision dans la durée des projets, à savoir adresser tel retour d’expérience à tel projet.

Enfin, il est à la pointe dans son domaine et doit, par exemple, être un pionnier de l’utilisation de l’IA dans les projets de son périmètre.

Conclusion

Un PMO stratégique est essentiel pour la réussite des projets.

Il apporte une valeur ajoutée significative à l’organisation par sa gouvernance, son alignement stratégique, la gestion des ressources, le suivi rigoureux et l’amélioration continue.

 

Pour aller plus loin, voir le post de Cust-up sur les PMO

Mots-clés : PMO stratégique; Bureau de projet; alignement organisationnel; optimisation des ressources; gouvernance de projet

LES 6 LEVIERS D’INFLUENCE

Influence; Robert Cialdini; Gestion de Projet; Stratégie; Communication

 Les 6 leviers d’influence

En bref : Découvrez comment les 6 leviers d’influence de Robert Cialdini, un éminent psychologue social.

Robert Cialdini est un psychologue social renommé, reconnu pour ses recherches approfondies dans le domaine de la psychologie de la persuasion.

Il est l’auteur de l’ouvrage influent « Influence: The Psychology of Persuasion », où il présente les six leviers d’influence.

Ces principes sont :

  • la réciprocité,
  • la cohérence,
  • la preuve sociale,
  • l’autorité,
  • la sympathie
  • et la rareté.

Réciprocité – Donner pour Recevoir

Robert Cialdini souligne que donner quelque chose incite à recevoir en retour.

  • Exemple classique : Offrir un échantillon gratuit pour encourager l’achat.
  • Projet : Partager des ressources avec un autre département pour obtenir leur support rapide en cas de besoin.

Engagement et Cohérence – Valoriser la Consistance

Cialdini indique que les gens aiment être cohérents avec leurs engagements antérieurs.

  • Exemple classique : Demander une petite faveur avant une demande plus importante.
  • Projet : Obtenir un accord préliminaire sur de petits objectifs pour faciliter l’acceptation de grands livrables.

Preuve Sociale – Suivre l’Exemple

Selon Cialdini, les individus imitent souvent les actions des autres.

  • Exemple classique : Les témoignages de clients satisfaits pour promouvoir un produit.
  • Projet : Montrer le succès d’une méthode dans un autre projet pour encourager son adoption.

Autorité – Le Poids de l’Expertise

Cialdini mentionne que les gens respectent l’autorité et l’expertise.

  • Exemple classique : Un docteur recommandant un médicament. Les Key Opinion Leader.
  • Projet : Le chef de projet utilisant son expertise pour guider l’équipe lors des phases critiques.

Sympathie – Le Lien Affectif

Cialdini observe que nous sommes plus susceptibles de dire oui à ceux que nous apprécions.

  • Exemple classique : Utilisation de célébrités dans la publicité. Réunions Tuperware.
  • Projet : Construire des relations positives au sein de l’équipe pour faciliter la collaboration.

Rareté – La Peur de Manquer

Cialdini explique que les gens désirent plus ce qui est rare ou en voie de disparition.

  • Exemple classique : Offres limitées dans le temps.
  • Projet : Souligner l’unicité d’une opportunité de projet pour stimuler l’engagement.

Conclusion sur les 6 leviers d’influence :

Les 6 leviers d’influence font partie des approches utiles en management de projet pour améliorer son impact.

A utiliser avec intelligence et doigté.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le site de HEC Liège « Les 6 principes de la persuasion »

Mots-clés: Influence; Robert Cialdini; Gestion de Projet; Stratégie; Communication

DEFINITION DU CHEMIN CRITIQUE

Chemin critique; Gestion de projet; Planification; Optimisation; Échéancier; marge

Chemin critique

En bref : Découvrez la définition du chemin critique en gestion de projet. Explorez sa définition, son importance et comment il optimise la planification et l’exécution des projets.

Définition du chemin critique

Le chemin critique représente la suite d’activités consécutives dans un projet qui détermine la durée la plus longue pour l’achever.

Il identifie les tâches essentielles, celles qui, en cas de retard, prolongent le projet entier.

La compréhension de ce concept aide à focaliser les ressources sur les activités critiques. Ainsi, les chefs de projet évitent les retards globaux et optimisent les délais.

Intérêt

L’importance de ce concept repose sur plusieurs aspects.

Premièrement, il offre une vision claire de l’échéancier du projet. Les chefs de projets peuvent ainsi identifier les tâches nécessitant une attention particulière.

Deuxièmement, il facilite la réallocation des ressources. En cas de contraintes, les ressources se concentrent sur les tâches critiques.

Troisièmement, il permet une gestion proactive des risques. Les responsables anticipent et gèrent les retards potentiels.

Enfin, il soutient une communication efficace au sein de l’équipe. Chacun connaît l’importance de ses tâches et leur impact sur le projet global.

Conclusion

Le chemin critique est avant tout basé sur une bonne analyse des enchainements.

Cela suppose donc une certaine expertise de planification.

Avoir un chemin critique est facile, en avoir un représentatif d’une réalité concrète.

Enfin, le chemin critique est vrai à un instant T.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le site Manager-Go  » Chemin critique »

Mots-clés: Chemin critique; Gestion de projet; Planification; Optimisation; Échéancier; marge

DEFINITION ETP

Définition ETP; Gestion financière; Ressources humaines; Calcul ETP; Planification budgétaire

Définition ETP

En bref : Découvrez la définition et l’approche d’évaluation financière d’un ETP (Équivalent Temps Plein), un concept clé dans la gestion des ressources humaines et budgétaire.

Équivalent Temps Plein

Un ETP, ou Équivalent Temps Plein, représente une unité de mesure en gestion des ressources humaines.

Elle sert à quantifier le temps de travail d’un employé sur une base standard.

Un ETP équivaut à la charge de travail d’une personne à temps plein pour une période donnée, souvent sur une année.

Importance en Gestion des Ressources

L’ETP joue un rôle crucial dans la planification des ressources humaines.

Il aide les organisations à évaluer les besoins en personnel.

C’est un indicateur clés dans les projets. Le budget de projet ne sont pas faits en nombre de personnes mais en ETP.

En anglais, on parle de FTE (Full Time Equivalent).

Dites F.T.izzzz (FTEs) quand il y en plus d’un !:->

Évaluation Financière d’un ETP

L’évaluation financière d’un ETP est essentielle pour la gestion budgétaire.

Elle permet de comprendre le coût réel du personnel.

Calcul et évaluation de l’ETP

Pour calculer un ETP, on divise le nombre d’heures travaillées par un employé par le nombre d’heures d’un plein temps standard.

La question qui se pose est : combien coûte un ETP sur un projet ?

En général, un ETP est « chargé ». Le contrôle de gestion calcule le salaire, les charges salariales, l’amortissement des machines, le chauffage et autres frais généraux…

Donc un ETP est souvent très supérieur au salaire…CQFP

Ça coute combien au final !

Ca dépend !!!

Bien entendu, du profil et du secteur de l’équipier : R&D, Prod, cadre etc..

Bon, pour faire simple, le contrôle de gestion donne en général une estimation moyenne à l’année ou par jour.

Mais ca dépend aussi de la taille de l’entreprise.

Les frais généraux d’une PME ne sont pas ceux d’une multinationale.

Et une société de conseil n’a pas les mêmes contraintes qu’une industrie lourde.

En gros, 1 ETP coûte :

Pour donner un ordre de gandeur, ce que je dis en formation, c’est

TPE : 1 ETP = env. 50k€/an

PME : 1 ETP = Env. 70 k€/an

1 grand groupe National : 1 ETP = Env. 90 k€

1 grand groupe international : 1 ETP = Env. 110 k€

A la louche hein….

Conclusion

L’ETP est un indicateur vital en gestion des ressources humaines et financière.

Il aide à évaluer les coûts du projet.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le site Culture-RH « Equivalent Temps Plein »

Mots-clés: Définition ETP; Estimation ETP, Gestion financière; Ressources humaines; Calcul ETP; Planification budgétaire

CHEF DE PROJET GPT+

GPT, OpenAI, Chef de projet GPT+, Management de projet

Chef de Projet GPT+

En bref : Découvrez Chef de Projet GPT+, un outil innovant spécialement conçu pour les professionnels de la gestion de projet.

Le monde de la gestion de projet évolue constamment.

Aujourd’hui, il accueille un nouvel acteur révolutionnaire : le Chef de Projet GPT+.

Ce guide innovant est conçu pour aider les chefs de projet. Il offre des réponses précises et adaptées aux défis du management de projet moderne.

Caractéristiques Clés

  • Expertise Spécialisée : Se concentre exclusivement sur la gestion de projet. Il apporte des connaissances approfondies dans ce domaine spécifique.
  • Réponses Ciblées : Il fournit des réponses détaillées et pertinentes. Ces réponses sont basées sur une base de connaissances spécialisée et des ressources externes de qualité.
  • Lien vers blog :  Oriente vers des ressources supplémentaires avec des animations, des vidéos, des détails plus poussés. Pour aller plus loin.
  • Interaction Dynamique : pose des questions de suivi. Cela permet d’approfondir la discussion et de mieux comprendre les besoins spécifiques de l’utilisateur.
  • Trucs et astuces : Propose également des trucs et astuces pour améliorer sa pratique.

Avantages pour les Chefs de Projet

Gain de Temps et Efficacité

Il permet aux chefs de projet de gagner du temps. Ils trouvent rapidement des informations fiables et des conseils pratiques.

Prise de Décision Améliorée

Avec des données et des analyses précises, il aide à prendre des décisions éclairées. Les chefs de projet peuvent ainsi mieux gérer les risques et optimiser les ressources.

Apprentissage Continu

C’est une source d’apprentissage continue. Il offre des mises à jour régulières sur les meilleures pratiques en gestion de projet. Les chefs de projet peuvent ainsi rester à la pointe des dernières tendances.

Conclusion

Cet IA est une ressource précieuse pour tout professionnel de la gestion de projet. Il combine expertise, efficacité et innovation pour améliorer la performance des chefs de projet. Avec cette aide, la gestion de projet entre dans une nouvelle ère d’efficacité et de succès.

Accéder au « Chef de projet GPT+ »

Mots-clés : Chef de projet GPT+; GPTs, Openai, IA,

LA COURBE EN S

Courbe en S, Avancement physique, Gestion de projet, Points remarquables, Suivi de projet, Planification de projet, Performance de projet.

La Courbe en S

En bref : Découvrez comment la courbe en S d’avancement physique offre une vision claire de la progression d’un projet à travers ses trois points remarquables.

La courbe en S est un outil essentiel en gestion de projet, permettant de visualiser la progression d’un projet au fil du temps.

Cette courbe, en forme de « S », représente graphiquement l’avancement physique par rapport au temps.

Elle est particulièrement utile pour suivre la performance, prévoir les tendances et faciliter la communication au sein des équipes de projet.

L’avancement physique.

C’est le travail à réaliser. Par exemple, votre projet est de faire 10 poteaux en béton (simple :->)

Quand vous avez fait 5 poteaux, vous avez fait 50% du travail. Votre avancement physique est de 50%.

C’est simple pour des poteaux en béton, des lignes de codes, etc.

Un peu plus compliqué à évaluer pour des études par exemple.

Mais il y a des méthodes. Par exemple; draft étude rédigé = 50%, relu & corrigé =80%, Signé =100% etc.

Les Trois Points Remarquables de la Courbe en S.

  • 20% du Temps pour 10% du Travail

Ce premier point marque le début du projet, où l’avancement est généralement lent.

Durant cette phase, les équipes travaillent sur la planification, la mobilisation des ressources et le démarrage des premières activités.

Tous les équipiers ne sont pas là non plus. Ceci explique une montée en puissance progressive.

Bien que cette période consomme environ 20% du temps total du projet, elle ne représente que 10% de l’avancement physique total.

Cela souligne l’importance de la phase de démarrage dans la gestion de projet.

  • 50% du Temps pour 50% du Travail

Ce point central de la courbe est crucial, indiquant que le projet a atteint la moitié de son avancement physique en la moitié du temps imparti.

C’est la période la plus productive du projet.

À noter le changement de pente entre la phase de pontée en charge et la période de pleine production.

Cela démontre une progression régulière et est souvent un moment de réflexion pour les chefs de projet, pour évaluer les performances jusqu’à présent et ajuster les plans si nécessaire.

  • 80% du Temps pour 90% du Travail

Ce dernier point remarquable indique que la majorité du travail a été accomplie (90%). Mais il reste encore 20% du temps.

Cette phase est souvent marquée par un ralentissement de la progression, car les tâches restantes peuvent être plus complexes, nécessitant des ajustements et de la finition.

Comme des tests par exemple. C’est un moment critique pour la gestion des risques et l’assurance qualité.

C’est aussi une période où la plupart des équipiers ont fini leur travail. Mécaniquement, la production diminue.

Conclusion

La courbe en S d’avancement physique est un outil puissant pour les chefs de projet. En particulier pour les gros projets industriels. Elle permet un suivi macro du travail à faire, de la productivité de l’équipe;

C’est un outil complémentaire au planning.

Elle offre une représentation visuelle claire de l’état d’avancement d’un projet.

Comprendre et interpréter correctement ses points remarquables est essentiel pour le succès de la gestion de projet

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le blog Gestion de projet :« Construire la courbe en S »

Mots-clés: Courbe en S, Avancement physique, Gestion de projet, Points remarquables, Suivi de projet, Planification de projet, Performance de projet.

LA MATRICE PARTIES PRENANTES

parties prenantes, matrice pouvoir interêt, priorisation, communication

La Matrice Parties prenantes

En bref : Explorez la matrice des parties prenantes pour la gestion de projet, un outil crucial pour évaluer et stratégiquement gérer l’influence et l’engagement des parties prenantes.

Définition et Fonctionnement

La matrice pouvoir/intérêt, aussi connue sous les termes de matrice pouvoir/influence, est un outil vital en gestion de projet.

Elle classe les parties prenantes selon leur niveau d’autorité (pouvoir) et leur niveau d’engagement envers les résultats du projet (intérêt).

Cela aide à comprendre qui peut influencer ou impacter le projet, et comment​​.

Origine et Évolution

L’origine de cette matrice parties prenantes remonte à la nécessité de gérer efficacement les parties prenantes dans des projets complexes.

Au fil du temps, elle a évolué pour intégrer des éléments d’impact et d’influence, offrant une perspective plus nuancée sur les parties prenantes.

Reprise dans le PMBook, elle connait des variantes comme Intérêt/Influence etc..

Avantages et Applications

Les avantages de cette matrice sont multiples :

  1. Clarté : Elle clarifie qui détient le pouvoir et l’intérêt dans un projet.
  2. Stratégie : Permet de développer des stratégies de communication et d’engagement ciblées.
  3. Gestion des Risques : Aide à identifier les parties prenantes qui pourraient représenter des risques ou des opportunités pour le projet.
  4. Adaptabilité : Elle est utile pour différents types de projets, particulièrement ceux avec des relations simples entre parties prenantes et projet.

Cet outil est particulièrement pertinent pour les petits projets ou ceux avec des structures de parties prenantes moins complexes.

Il s’adapte cependant à divers contextes de projet, rendant sa portée assez large.

En conclusion

La matrice des parties prenantes pouvoir/intérêt est un outil essentiel pour les chefs de projet. Elle permet une gestion efficace des parties prenantes, cruciale pour le succès du projet.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le blog Boreal-Is :« Cartographie des parties prenantes »

Mots-clés : Matrice parties prenantes; Gestion de projet; Stratégie de communication; Influence des parties prenantes; Gestion des risques.

LE CYCLE DE VIE PROJET

Cycle de vie, étapes, cadrage, conception, exécution, cloture

Le cycle de vie d’un projet

En bref : les étapes essentielles du cycle de vie d’un projet, de l’initiation à la clôture, incluant cadrage, conception, exécution, suivi, et contrôle, cruciaux pour sa réussite.

Bien entendu, le cycle de vie d’un projet dépend énormément du type de projet.
Mais pour faire simple, on retrouve en général les 4 étapes clés suivantes.

Cadrage :

L’objectif est de préciser le contenu du projet, de savoir de quoi on parle.

  • Définition des Besoins : Identifier clairement les exigences et les attentes.
  • Objectifs : Formuler des buts précis et mesurables.
  • Périmètre : Distinguer les limites et les contraintes du projet.
  • Validation Initiale : Obtenir l’accord des parties prenantes sur le cadrage.
  •  

Conception :

La conception permet de préparer l’exécution,

en prenant le temps de bien comprendre les besoins (des utilisateurs, clients, usagers, patients etc.)

 

  • Planification Détaillée : Établir un plan de projet complet.
  • Stratégies et Méthodologies : Choisir les approches et les techniques adéquates.
  • Allocation des Ressources : Déterminer les besoins en ressources et les distribuer.
  • Évaluation des Risques : Identifier et planifier la gestion des risques potentiels.

Réalisation :

Phase de mise en œuvre, elle sera d’autant plus efficace que les phases préalables sont solides.

  • Mise en Œuvre : Exécuter les tâches conformément au plan.
  • Gestion et Suivi : Surveiller l’avancement et ajuster si nécessaire.
  • Communication : Assurer une interaction continue avec l’équipe et les parties prenantes.
  • Contrôle Qualité : Vérifier que les livrables répondent aux normes établies.

Clôture :

Enfin, la recette, la livraison sont les phases les plus visibles pour beaucoup.

  • Finalisation : Achever toutes les activités et livrables.
  • Bilan du Projet : Évaluer les performances par rapport aux objectifs initiaux.
  • Documentation : Recueillir et archiver les documents et rapports.
  • Retour d’Expérience : Tirer les leçons et les partager pour des projets futurs.
  •  

Chaque étape de ce cycle représente un moment clé dans le développement du projet, nécessitant une attention particulière pour assurer une réalisation efficace et conforme aux attentes initiales.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le blog Manager-GO « Le cycle de vie projet »

Mots-clés : Cycle de vie; Cadrage de projet; Exécution de projet; Surveillance de projet; Clôture de projet.

LE SWOT

SWOT, matrice Swot, évaluation, projet, risques, opportunités, menaces, forces

La matrice SWOT

En bref : La matrice SWOT est un outil stratégique essentiel pour évaluer les forces, faiblesses, opportunités et menaces d’un projet, offrant ainsi une perspective complète pour une meilleure prise de décision.

L’analyse SWOT :

  • Strengths/forces
  • Weaknesses/Faiblesses
  • Opportunities/Opportunités
  • Threats/Menaces
  •  

est un outil crucial dans la planification de projet.

Elle permet de dresser un tableau complet de la situation actuelle du projet.
Elle identifie à la fois les atouts internes et les défis, ainsi que les opportunités et les menaces externes.

Voici comment utiliser l’analyse SWOT en mode projet :

Forces (Strengths) :

Identifiez les points forts de votre projet.

Cela peut inclure des ressources uniques, des compétences spéciales de l’équipe, des avantages technologiques, ou un bon soutien de la direction.

Faiblesses (Weaknesses) :

Reconnaissez les points faibles du projet.

Cela peut concerner des lacunes en ressources, des limitations techniques, ou des manques en termes de compétences ou d’expérience de l’équipe.

Opportunités (Opportunities) :

Examinez les facteurs externes qui pourraient être exploités en faveur du projet. Cela peut inclure des changements de marché, des avancées technologiques, ou des partenariats stratégiques.

Menaces (Threats) :

Identifiez les risques externes pouvant affecter le projet.

Cela peut être des concurrents, des changements réglementaires, ou des incertitudes économiques.

En effectuant cette analyse, vous pouvez mieux préparer votre projet à faire face aux défis et à saisir les opportunités qui se présentent. Cette approche aide à une prise de décision stratégique et à une planification plus efficace​​.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter le blog de la gestion de projet ‘ SWOT : outil d’analyse »

Mots-clés : SWOT; forces; faiblesses; opportunités; menaces.

LA LOI DE PARKINSON

 Loi de Parkinson, gestion de projet, productivité, échéances, méthodologies agiles, Scrum, développement logiciel, campagne marketing.

En bref : La Loi de Parkinson peut jouer un rôle majeur dans l’amélioration de la productivité de vos équipes.

Comprendre la Loi de Parkinson

Formulée par Cyril Northcote Parkinson en 1955, cette loi affirme : « Le travail s’étend pour occuper le temps disponible pour son achèvement. »

En gestion de projet, vous devez définir des délais réalistes pour éviter la procrastination et l’inefficacité dans vos équipes.

Surtout, s’il n’y a pas de pression sur les délais, vos équipiers iront gérer d’autres priorités.

Application dans la Gestion de Projet

Cette loi aide les chefs de projet à fixer des échéances stimulantes et réalistes.

Par exemple, si un projet de développement logiciel est prévu pour six mois, les équipes peuvent étendre inutilement le travail.

Elles ne se mettront au travail que dans les 3 derniers mois.

En revanche, si le même projet est prévu pour trois mois, les équipes sont plus concentrées et efficaces tout de suite.

Stratégies d’Optimisation

Pour contrer les effets de cette loi, je vous recommande une approche itérative.

Vous pouvez diviser le projet en étapes avec des délais courts. Cela augmente la productivité.

Globalement, un équipier ne se met sur une tâche que si elle est à un horion de 3 mois.

Qui commence à travailler pour une tâche dont le livrable est dans 1 an ? Personne !

Votre travail, comme chef de projet, est de décomposer cette tâche de 1 an en plusieurs livrables, dont un à brève échéance.

En prenant en compte les contraintes comme les congés et vacances scolaires par exemple.

Conclusion

La Loi de Parkinson est un outil puissant en gestion de projet.

En l’appliquant judicieusement, vous pouvez significativement améliorer la productivité et l’efficacité de vos équipes.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter Helloworkplace  » La loi de Parkinson »

Mots-clés : Temps, loi Parkinson, Effort, optimation temps

INFOBESITE

Infobésité, Gestion des Emails, Stratégies de Communication, Organisation Numérique

Infobésité

Définition :Surabondance d’informations imputée aux chaînes d’information en continu, aux nouvelles technologies de la communication (Internet, téléphones portables, messageries, réseaux sociaux) et à la dépendance qu’elles créent chez l’utilisateur.

Dans l’ère numérique actuelle, l’infobésité devient un défi quotidien.

Les emails ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Emails : Juste un Aspect de l’Infobésité

Une étude de OICN révèle une moyenne de 37 emails par jour.

Cela équivaut à un email toutes les 15 minutes. Bien que le nombre d’emails soit en baisse, cette quantité reste significative.

Au-Delà des Emails : Une Multitude de Plateformes

L’infobésité ne se limite pas aux emails.

Des plateformes comme Slack, SharePoint, Discord, WhatsApp et LinkedIn inondent nos journées de notifications.

Ces canaux numériques divers ajoutent à la surcharge d’informations.

Et dans la Gestion de Projets ?

La gestion de projets n’échappe pas à l’infobésité.

Dans ce contexte, les flux incessants d’informations peuvent entraîner des retards et des malentendus.

Les chefs de projet reçoivent une multitude de mises à jour, de rapports et de communications de la part des équipes.

Cela nécessite une organisation et une hiérarchisation méticuleuses des informations.

Pour contrer l’infobésité dans les projets, il est crucial de :

  • Établir des Canaux de Communication Clairs : Définissez des canaux spécifiques pour différents types d’informations, évitant ainsi la surcharge.

  • Utiliser des Outils de Gestion de Projet : Des logiciels comme Asana ou Trello peuvent aider à organiser et à prioriser les tâches.

  • Réunions Efficaces : Limitez les réunions aux discussions essentielles et encouragez des comptes-rendus concis.

  • Filtrage d’Informations : Apprenez à distinguer les informations cruciales des détails superflus pour une meilleure prise de décision.

Conclusion

L’infobésité numérique est omniprésente, mais pas insurmontable.

Avec des stratégies appropriées, vous pouvez maîtriser le flux constant d’informations

 

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter ce site « Observatoire de ‘Infobésité et de la collaboration numérique »

PROJET, PROGRAMME, PORTEFEUILLE

Management de projet, Projet, Programme, Portefeuille de projets, Objectifs stratégiques

Distinction entre Projet, Programme et Portefeuille de Projets

Projet : Objectif Spécifique, Durée Limitée

Un projet est temporaire.

Son but est clair. Créer un produit ou service unique.

La gestion de projet vise la réalisation d’objectifs définis. Mesure du succès : qualité, délais, budget, satisfaction client.

Programme : Coordination pour Plus de Bénéfices

Distinction entre Projet, Programme et Portefeuille de Projets

Projet : Objectif Spécifique, Durée Limitée

Un projet est temporaire. Son but est clair. Créer un produit ou service unique. La gestion de projet vise la réalisation d’objectifs définis. Mesure du succès : qualité, délais, budget, satisfaction client.

Programme : Coordination pour Plus de Bénéfices

Parfois, un projet est trop gros. On crée alors un programme.

Un programme rassemble plusieurs projets. L’objectif est d’avoir un résultat unique.

 Ce n’est pas un « super projet ». C’est une entité distincte, avec une coordination nécessaire. Vise des bénéfices à long terme.

Portefeuille de Projets : Stratégie Globale

Un portefeuille regroupe projets et programmes dans un même métier.

Objectif : atteindre les buts stratégiques de l’entreprise en priorisant les bons projets.

Gestion de portefeuille = sélection et priorisation.

Focus : alignement stratégique et maximisation des bénéfices.

Conclusion

Un projet a des buts spécifiques et mesurables.

Un programme coordonne des projets pour des gains plus grands.

Un portefeuille aligne tout sur la stratégie de l’organisation.

Connaître ces différences est crucial en management de projet.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire cet article du blog de la gestion de projet facile: « Projet, programme, portefeuille« 

RISQUES ET ALEAS

risques; aléas; opportunités; management des risques; probabilité, gravité

Risques et aléas ? Ou opportunité ?

Devinez quel événement a d’abord été un aléa…
…puis un risque…
… et aussi une opportunité ?

❓ Vous ne voyez pas ?

✔ Le COVID bien entendu.

D’abord un aléa.

Dans le cas du COVID-19, personne n’avait anticipé un confinement de trois mois. 

Une crise mondiale et l’arrêt des usines.

Ce fut un choc initial, un événement extérieur incontrôlable qui a pris tout le monde par surprise.

En gestion de projet, les aléas représentent ces imprévus qui ne figurent dans aucun plan de gestion des risques.

Ensuite un risque.

Avec le temps, le COVID est devenu un risque identifiable.

Un risque en gestion de projet est un événement connu qui peut se produire, avec une certaine probabilité d’occurrence et de gravité.

La crise sanitaire majeure du COVID s’est transformée en un risque avec des plans de remédiation.

Incluant des mesures de confinement, de vaccination et de suivi sanitaire.

Ou d’autres mesures de sécurisation des stocks par exemple.

 

C’est a été aussi une opportunité.

Finalement, le COVID a également représenté une opportunité.

Des entreprises comme Pfizer et Moderna ont vu une chance de développement et d’innovation.

Le télétravail est devenu la norme. Temporairement.

Cela a permis aussi de réduire les émissions de CO2. Tout comme de marquer la fin d’une époque.

Dans ce contexte, une opportunité en gestion de projet est un événement qui, bien qu’initialement perçu comme un risque ou un aléa, peut être converti en avantage.

Un risque, un aléa ou une opportunité ?


La distinction entre aléa, risque et opportunité dépend largement du contexte et de la capacité à réagir efficacement.

Le COVID-19, initialement un aléa, est devenu un risque et, pour certains, une opportunité.

Cela démontre l’importance d’une gestion de projet flexible et proactive, capable de transformer des défis en avantages.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire cet article du blog « réussir ses projets »: « Risque et opportunité : quelle différence ?« 

LA LOI D’ILLICH

Loi d'Illich; gestion du temps; productivité; gestion de projet; efficacité au travail; surmenage; performance optimale; pauses stratégiques; Ivan Illich; bien-être au travail; santé mentale; concentration; qualité du travail; gestion des tâches; épuisement professionnel

La Loi d’Illich : Un Principe Clé pour une Performance Optimale

Comprenez et appliquez la Loi d’Illich pour acuqérir un facteur déterminant pour le succès.

Cette loi, formulée par Ivan Illich, souligne un principe fondamental.
Au-delà d’un certain seuil, l’augmentation de l’effort ou du temps passé sur une tâche devient non seulement inutile, mais peut même se révéler contre-productive.

 

Savoir Quand S’arrêter : L’Art de la Gestion du Temps

L’idée centrale de la Loi d’Illich est que chaque activité a un point optimal de productivité.

Au-delà de ce point, l’efficacité diminue, entraînant une baisse de la qualité du travail.

Par exemple, après 1h30 à 2h de travail concentré sur un support de formation, la capacité de concentration s’épuise.

Vous devez donc reconnaître ce seuil pour maximiser votre efficacité.

 

Applications Pratiques dans la Gestion de Projet

En gestion de projet, l’application de la Loi d’Illich transforme la manière dont les tâches sont structurées et gérées. Voici quelques conseils pratiques :

  1. Définir des Plages de Travail Optimales : Identifiez la durée pendant laquelle vous ou votre équipe êtes le plus productifs. Cela pourrait être des blocs de 90 minutes suivis d’une pause.
  2. Planifier des Pauses Stratégiques : Les pauses sont essentielles pour maintenir un haut niveau de performance. Elles permettent de recharger les batteries mentales et d’éviter l’épuisement.
  3. Éviter le Surmenage : Reconnaître les signes de fatigue et s’arrêter avant d’atteindre le point de contre-productivité est essentiel pour maintenir une qualité de travail élevée.
  4. Varier les Tâches : Alterner entre différents types de tâches peut prévenir la saturation et maintenir un niveau d’engagement élevé.

 

Conclusion : Un Équilibre pour la Productivité

La Loi d’Illich n’est donc pas seulement un concept théorique. C’est aussi un guide pratique pour améliorer la gestion du temps et la productivité.

En appliquant ses principes, les gestionnaires de projet peuvent optimiser leur performance et celle de leur équipe, tout en préservant leur bien-être mental et physique.

Pour aller plus loin, lisez cet article Cadreemploi:   » Quand travailler trop devient contre-productif »