06 16 88 33 16 info@coopil.fr
Sélectionner une page
Nous avons tous besoin de faire partie d’une communauté, un groupe, une tribu. C’est fortement ancré dans nos gènes !

Revenons sur l’expérience de la caverne des voleurs, un classique de la psychologie sociale, mise en œuvre en 1945 par Muzafer Sherif et Carolyn Sherif, Université d’Oklahoma .

Les chercheurs ont constitué une cohorte de 22 garçons, appartenant à la même couche sociale, dans des collèges similaires, tous originaires de L’Oklahoma.

Tous des enfants « normaux », sans antécédents relatifs à de mauvais comportements, issus de familles stables et avec de bons résultats scolaires.

Aucun ne savait qu’il participait à une expérience.

Les enfants ont été répartis en 2 groupes de 11, éloignés, dans un parc : « La caverne des voleurs »

3 phases dans cette expérience :
1 – Création du sentiment d’appartenance
2 – Mise en tension entre les groupes
3- Œuvre commune

Pendant la phase 1, les enfants ont des activités au sein de leur groupe. Ils choisissent un nom à leur bande : « Les serpents à sonnettes » et « les aigles ».

Dans chaque groupe, les enfants développent un fort sentiment d’appartenance et apparaissent vite des hiérarchies et différentes fonctions internes.

Ça vous rappelle pas votre dernier team-building ?
A suivre :->