06 16 88 33 16 info@coopil.fr
Sélectionner une page
QUELLE EST VOTRE IDENTITE SOCIALE ? -L2PLCDP N°9

QUELLE EST VOTRE IDENTITE SOCIALE ? -L2PLCDP N°9

Une autre identité de la personne, avec le soi public et privé est l’identité sociale.
A quelle communauté appartenez-vous ?

Ce concept a son importance pour les chefs de projets travaillant en multiculturel. Pour ceux qui pratiquent, les différences d’identité sociale et culturelle sont compliquées à gérer.

L’identité sociale est composée de :

La parenté : nous sommes fils/fille de…et nous appartenons à cette famille, qu’on le veuille ou non d’ailleurs !

La nationalité : C’est ce qui apparait sur notre passeport, et nous avons une certaine image liée à cette nationalité (souvent cliché mais réelle)

L’ethnie : Nous appartenons à une « éthnie ». Les études génétiques ont aujourd’hui capables de vous dire d’où vous venez et pourquoi, en ce qui me concerne, je peux faire du stop en Irlande en étant pris pour un local :->

L’appartenance religieuse : vos croyances et votre adhésion ou non à une religion/croyance vous définissent également.

L’appartenance à une communauté : vous pouvez aussi être défini socialement par votre travail « Je suis chef de projet », par votre style de vie « je suis végan » etc..

En réalité, plus on s’intéresse à la personne, plus on trouve des facettes. Être chef de projet, c’est appréhender la complexité humaine !

AVEZ-VOUS LE « SYNDROME » DE L’IMPOSTEUR ? -L2PLCDP N°8

AVEZ-VOUS LE « SYNDROME » DE L’IMPOSTEUR ? -L2PLCDP N°8

Que se passe-t-il quand le soi public et le soi privé ne sont pas en ligne ?
Je vous donne un exemple : le « phénomène » dit de l’imposteur.

Dans cette situation, le soi public, c’est à dire l’image que donne la personne au monde, dans ses déclarations, dans ses actions, est une image de compétence et de réussite, d’être à sa place.

Ce n’est pas de la vanité, la personne – le chef de projet pour ce qui nous concerne – fait bien son job et ses collègues saluent vraiment le travail fait.

Mais, la vision d’elle-même de la personne est très différente.

Ses pensées secrètes, ses émotions, son intime conviction est qu’elle n’est pas à la hauteur et qu’elle joue un rôle avec brio, mais un rôle.

« Les autres ne vont pas tarder à se rendre compte qu’elle n’est pas du tout au niveau, que c’est donc un(e) imposteur, qui sera bientôt démasqué(e). »

Tous les résultats concrets sont, selon eux, le résultat de la chance, des amis, des astres alignés etc.

Le terme a été inventé en 1978 par deux psychologues, P.R Clance et S. Imes, qui ont évoqué une « expérience », à laquelle tout le monde pourrait être un jour confronté.

Il ne s’agit donc pas d’une « maladie » mais plus d’un «mécanisme psychologique », sans doute lié à la confiance en soi et au contexte.

Abonnez-vous sur #L2PLCDP

DE QUOI EST COMPOSE VOTRE SOI PRIVE ? -L2PLCDP N°7

DE QUOI EST COMPOSE VOTRE SOI PRIVE ? -L2PLCDP N°7

La seconde composante de votre identité personnelle, après le soi public, c’est le soi privé. Selon A. Buss, il est composé de :

• Pensées. C’est ce qui se passe dans votre tête. Vous seul(e) les connaissez. Personne ne peut les lire à votre place. C’est votre intimité cérébrale.

• Emotions. Vaste sujet. Même si elles peuvent se voir plus facilement à l’extérieur, elles restent intimes. Les comportements qu’elle génèrent, eux, sont visibles mais les émotions vous appartiennent. C’est votre intimité émotionnelle.

• Rêveries et les fantasmes : Qu’ils soient plus ou moins conscients, ils sont aussi une partie de notre identité. C’est votre intimité inconsciente.

Pour ma part, j’aime bien aussi que le soi privé ait une composante corporelle & spirituelle. Cela réconcilie les 4 dimensions de la personne :
• Le cerveau et les pensées,
• Le cœur et les émotions,
• Le corps et les actions,
• La dimension transcendance et spirituelle.

Comme chef de projet, vous devez prendre en compte que vous êtes à 4 dimensions…
Vos équipiers aussi !

Conduire un projet n’est donc pas juste une affaire de cerveau ! CQFD !

Être chef de projet, c’est prendre en compte les pensées, les émotions, les actions, les valeurs de vos équipiers…

Un sport complet non ? Prêt(e) :->

Abonnez-vous à #L2PLCD

FAITES-VOUS AUTORITÉ COMME CHEF DE PROJET ? -L2PLCDP N°6

FAITES-VOUS AUTORITÉ COMME CHEF DE PROJET ? -L2PLCDP N°6

L’image de soi publique n’est pas qu’une théorie :Application pratique.

Robert Cialdini a écrit en 1984 un bestseller «Influence et manipulation ». Il y détaille différents leviers, dont le levier d’autorité illustrant parfaitement l’impact de l’image de soi publique.

Plusieurs expérimentations en sont l’illustration dont celle de Milgram (facile à trouver sur Internet)

Voici une autre expérience réalisée en Australie.

Un invité enseigne devant 5 classes différentes, présenté chaque fois avec un statut différent : étudiant, préparateur, lecteur, assistant, titulaire.

On demande ensuite aux étudiants d’évaluer la taille de l’invité.

Résultat : le « titulaire » mesure, dans les évaluations 6cm de plus que « l’étudiant » !

Il faut vous y faire : L’habit fait le moine !

L’autorité passe par les titres, les vêtements et les accessoires.

C’est la nature humaine.

Cela s’explique. Nous faisons tous des milliers de choix par jour. Nous ne pouvons pas tout peser, nous n’avons pas toutes les données.

Donc, nous avons appris à nous fier aux personne jugées fiables, faisant autorité donc, pour prendre des décisions.

C’est humain.

Comme chef de projet, vous ne pouvez pas ignorer cette dimension…

Alors, prêt(e) à soigner votre image de soi publique ?

Abonnez-vous sur #L2PLCDP