Blog

SE CONFRONTER A LA GENY DANS LES PROJETS

Se confronter à la GenY dans les projets : un levier de progrès et de remise en cause

« Les générations Y, et maintenant les générations Z, sont devenues une réalité dans les entreprises. Statistiquement, il existe des différences de comportements entre ces générations et les générations précédentes X et baby-boomers. Les intégrer dans une équipe projet est donc une formidable opportunité pour ces derniers de se remettre en cause.

Face à cette situation, il est possible d’adopter deux réactions :

  • Considérer que ces GenY sont tous identiques et les mettre dans le même panier ! Bien sur le panier de linge sale… Celui qui crée des problèmes, celui qui n’amène pas de solutions, celui qui impose du changement. Une variable de changement de plus dans un environnement d’entreprises ou d’organisations où le changement est déjà omniprésent et stressant.
  • Ou alors, les voir comme des individus et essayer de comprendre les réactions de ces jeunes Y ou Z et en faire une formidable opportunité de remise en cause et de progrès.


Vous l’avez bien compris, la première attitude ne va pas amener un grand bénéfice au chef de projet génération X ou baby-boomer. Il va au contraire se rigidifier et trouver sans aucun l’ombre d’un doute la preuve de ses attentes dans le comportement des juniors en face. Il est bien connu que si vous pensez que vos collaborateurs sont des ânes, vous aurez des ânes comme collaborateurs.

À l’inverse, même si c’est très inconfortable après 20 ou 30 ans de carrière, ces personnes vous offrent l’opportunité de remettre en cause vos vieilles d’habitude, vos vieilles façons de faire, et donc de progresser.

Certes, le comportement de certaines personnes de la génération Y ou Z va vous agacer. C’est une réalité. Outre les caractéristiques de leur génération, ils ont également les caractéristiques de leur jeunesse : manque de maturité, maladresse. La bonne nouvelle, c’est que je ne devais pas être très différent à leur âge. Vous non plus !

Par contre, si je dépasse ce premier niveau un peu irritant, je peux essayer de me mettre dans une posture me permettant de travailler ensemble. Après tout, je suis le « sage », l’expérimenté. A priori, celui capable de prendre le plus de recul sur la situation et sur la relation. N’est-ce pas l’apanage de ma naissance à une époque où Internet n’existait pas?

Si j’aborde la relation sous cet angle, avec suffisamment de patience pour passer les premiers écueils de leur jeunesse, du manque d’expérience, de leur facilité à parler entre eux, à se connecter et à se déconnecter etc., je peux remettre en cause ma façon de conduire mes projets, de mener mon équipe, de manager etc.

C’est en cela que la génération Y est un fantastique outil de remise en cause et donc de progrès pour les baby-boomers et les générations X.

Cette attitude constructive peut devenir votre valeur ajoutée comme membre des générations nées avant 1980. Il faudra encore bien 20 ans aux GenY & GenZ pour l’acquérir.

Nous sommes donc très en avance sur eux !
En toute humilité :-> »

Philippe Geluck

Partagez :
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.tannguy.fr/se-confronter-a-geny-projets/
Twitter
LinkedIn

Articles dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation