Blog

Gloups, mon chef de projet est Loyaliste !

Le sixième profil de l’Ennéagramme est le plus souvent baptisé « Loyaliste » mais aussi parfois « Loyaliste/sceptique »! Ce dernier titre reprend mieux le caractère ambivalent du profil, souvent tiraillé entre confiance et doute.

Côté Jardin (forces)

Les personnes de profil 6, dit loyaliste, sont des collaborateurs fiables, organisés, qui font leur travail avec sérieux et constance, en assumant leurs responsabilités. Ils ne cherchent pas à faire un travail parfait comme les perfectionnistes, mais à le faire bien et en conformité avec les règles de fonctionnement du groupe de travail auquel ils appartiennent. Soucieux du bon fonctionnement de l’équipe, ils aiment travailler dans un cadre sécurisé, où les relations sont simples et bienveillantes, où les changements ne sont pas trop brutaux et où le responsable est reconnu, en particulier pour ses compétences et sa franchise. Il est fier de sa loyauté aux autres et en attend de même de ses collègues.

Adjectifs : Digne de confiance, loyal, responsable, fiable, chaleureux, bienveillant, bon collaborateur, analytique, persévérant.

Côté Cour (limites)

Leur relation ambivalente à la hiérarchie les rend parfois un peu soupçonneux et dans la projection de ce qu’ils croient comprendre des intentions du dirigeant. Ils peuvent devenir assez agressifs envers la hiérarchie, du moment qu’ils font partie du groupe qui s’y oppose. Souvent inquiets, ce sont des collaborateurs qui doutent d’eux, du groupe, de leur responsable. Parfois, ils prennent des décisions inappropriées et non rationnelles, sous la pression, ce qui peut les rendre imprévisibles. Si jamais, ils découvrent une trahison, un secret caché, ils le vivent mal.

 Adjectifs : mais aussi parfois trop axé sur le défi et/ou craintif, soit trop prudent ou trop preneur de risques, inquisiteur.

Motivation principale : Voudraient avoir la sécurité, sentir le soutien des autres, avoir des certitudes et être rassurés, tester les attitudes des autres envers eux, combattre leur anxiété et leur insécurité.

Convictions, formules préférées :  Attention ! Il faut être prêt à tout ! La vie est dangereuse. Tout peut arriver. Le pire est à venir.

La phrase qu’il ne dira sans doute jamais : Yala, pas de soucis, allons-y !

Si je devais les résumer : La confiance n’exclut pas le contrôle.

Et boum, ils deviennent chefs de projets !

La bonne nouvelle, c’est que l’analyse de risques du projet va être au top, avec des scénarios alternatifs et des plans de remédiation ! La mauvaise nouvelle, c’est que l’ambiance peut parfois être un peu stressante, genre la fin du monde est pour demain ! Ce ne sera pas serein…car le mode projet – on ne sait pas très bien d’où on vient, on ne sait pas très bien où on va… – n’est pas forcément la tasse de thé du Loyaliste.

Les loyalistes sont de bons professionnels quels que soit leurs métiers, capables de prendre des responsabilités ou de faire des boulots « ingrats » pour le bien de l’organisation, sans hésiter à mettre les mains dans le cambouis pour aider l’équipe. Ils vont néanmoins préférer les environnements stables, où les règles de fonctionnement du groupe sont connues, où l’avenir est assez prévisible. Ce sont de bons collaborateurs sur lesquels s’appuient les organisations qui n’hésitent pas à les nommer chefs de projets.

Mais, à un certain moment, leur évolution se heurte à deux problèmes :

  • D’une part, ils arrivent à des postes de management. Or conduire une équipe projet, ce n’est plus tout à fait faire partie de l’équipe. C’est une position plus exposée, avec une relation spécifique avec le sponsor. La relation à l’autorité ambivalente (j’en ai besoin mais je la challenge) du loyaliste lui pose également des problèmes quand il devient chef de projet. Il doute de lui ! A-t-il fait comme il fallait ? Faut-il forcer un peu la main aux équipiers projet sur cette décision ? Ces hésitations finissent par les rendre anxieux et indécis. Ce qui crée des tensions au sein de l’équipe qui, le plus souvent, veut juste que la décision soit prise et expliquée. C’est le boulot du chef de projet. De fait, le loyaliste n’aime pas trop porter la responsabilité de l’autorité, encore moins si le poste requiert une dimension politique.
  • D’autre part, l’environnement VUCA qui se développe crée des conditions changeantes, où les règles sont beaucoup plus floues qu’auparavant. Il faut s’adapter vite et les règles changent sans avoir toujours été clairement expliquées ou partagées. Le changement est anxiogène, il est rarement clair et laisse la place à une part d’interprétation importante. Pour peu que la conduite de projet devienne agile…Avec sa manie de voir le verre à moitié vide, les loyalistes se font des nœuds au cerveau parfois sans motifs réels. Le bon côté, c’est que si le pire arrive, le loyaliste est prêt, il a des scénarios de secours, élaborés certes dans la douleur et le stress, mais opérationnels.

On fait quoi du coup ?

Les loyalistes ont une énorme qualité, c’est qu’ils sont fiables et totalement engagés pour le groupe, à partir du moment où ils sont en confiance. Mais cette confiance se mérite et il leur faut des preuves tangibles, car ne pas respecter la parole donnée leur est in-ssu-por-ta-ble ! Une fois en confiance, sur eux et sur les autres, ils deviennent d’excellents chefs de projets, bienveillants, plus optimistes et positifs au quotidien, avec une relation à la hiérarchie et à la prise de risque plus posée.

Quand j’accompagne un chef de projet loyaliste, je travaille sur 5 points :

  • D’abord créer la relation de confiance entre nous (je dis ce que je fais, je fais ce que je dis etc.)
  • Sur la confiance en soi, en acceptant des feed-backs positifs (en donner mais surtout en recevoir)
  • En valorisant ce qui a été fait par l’équipe (un peu de célébration ne nuit pas)
  • En travaillant avec un sociogramme sur les enjeux des acteurs (prise de hauteur)
  • En partageant les doutes en équipe de projet (c’est mieux que de se faire des films..)

Loyalistes, vous êtes adorables !

Faites confiance, c’est reposant! Il y a tant de gens supers sur terre…

Regardez le verre à moitié plein !

Les gens sont pleins de nuances ! Comme vous !

Vos proches vont tellement aimer ça !

Partagez :
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.tannguy.fr/gloups-mon-chef-de-projet-est-loyaliste/
Twitter
LinkedIn

Articles dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation